Tag Archives: Coffea

Suaves, les cafés Cofféa en édition limitée pour noël

19 Oct
Cargo à l'entrée du port du Havre

Cargo à l’entrée du port du Havre | meretmarine.com

C’était un après midi d’octobre. Un coursier toque à ma porte, chargé d’un sac en toile de jute. Dedans, un communiqué  de  Cofféa. Une société havraise. Ah ! le Havre !  Un lieu qui m’embarque immanquablement vers un ciel grisonnant au dessus d’un port immense,  peuplé de cargos du monde entier aussi hauts que des immeubles à étages ;  des monstres de fer, ruisselant de sel et de rouille, et toujours tirés, une fois au port,  par des bateaux « abeilles » ;  me revient aussi le souvenir de la tribu des dockers avec leur ancre de Popeye tatouée sur l’avant-bras,  en grève presque toujours ; et tout autour de ces images qui se soulèvent,  à travers le hublot, je revois le film des vacances chez ma grand-mère, à Frileuse, au temps où les  fillettes portaient  fièrement des couettes de Fifi Brindassier, l’héroïne de mes huit ans.

Cofféa, merci pour ce retour en arrière.

A l’époque j’ignorais tout des chargements de café à destination du port du Havre, j’ignorais tout du plaisir du café, je me contentais de  humer l’odeur d’un breuvage noir et âcre à la mine chafouine, sans pouvoir l’aimer. Lire la suite

Coffea, la bonne surprise de la place Jacques Demy dans le 14ème

5 Nov
XXXXX

Le port du Havre, ses cargos tractés par les « abeilles »,  plaque tournante des cafés du monde entier // photo  http://www.meretmarine.com

Sans crier gare, la vie offre parfois de grands bonheurs, auxquels on ne s’attend pas ou plus. Depuis quelques mois, l’équipe du boncaféparis fraichement déménagée, erre autour de la rue Daguerre à la recherche d’un bon expresso Las,  les jus se suivent insipides, âcres, amers, flotteux, sans charme et pas donnés. Un désastre.  Une galère. Les cafés Richard, Lavazza et Illy pourraient bien venir faire une petite inspection de ce côté…  Et puis ce matin, après avoir fait un tour au marché de la place Jacques Demy, alors que je demandais à un commerçant s’il connaissait un bon café dans le coin, une cliente a pris  la question au vol et a répondu avec assurance et beaucoup de gentillesse  : Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :