Archives de Tag: Torréfacteurs

La capsule Cap’Mundo nous relie à nouveau au torréfacteur

11 sept


Depuis mars 2013, Cap’Mundo, sert environ deux cents torréfacteurs  en capsules de café toutes prêtes. Les cinq recettes sont conçues à Bordeaux par un maître de café. La torréfaction se réalise dans le Nord de la France. Olivier Brivois, le créateur de la marque avait déjà innové fin 2010, en lançant les capsules vides Capsul’ine, à remplir soi même, pour les clients des torréfacteurs rebelles au système fermé de Nespresso. Lire la suite

Café Negro à Bayonne meilleur torréfacteur 2012

23 sept

Deux frères, Inaki et Yon Moraïz,  tiennent cette brûlerie classée 1ere de France  par le magazine Grand Seigneur en 2012.

Trouvaille de l’été 2012, cette petite boutique intrigante dans la rue Poissonnerie du vieux Bayonne.  Le café Negro est situé  non loin des Halles et tout près des quais. Des odeurs chaudes de torréfaction. Des bruits de grains en train d’être moulus.  La halte s’impose.

Le café se déguste dans la rue, debout. Pas plus de deux personnes à la fois pour converser avec le patron. Ce dernier vous invite ardemment Lire la suite

Rendez vous à Natexpo 2011 pour gouter les cafés durables Lobodis

11 oct

Le café Lobodis fait son chemin dans les restaurants  green.  J’ai beaucoup aimé la mouture savourée au Boco à Paris chez les frères Ferniot.

La marque bretonne a été la première  en France à commercialiser des produits issus du commerce équitable labellisés par Max Havelaar après sa création en 1988 .

A l’occasion du salon Naxtexpo, les 14, 15, 16 octobre au Parc des expositions de Paris Nord Villepinte, sort une nouvelle gamme de café bio et équitable  pour les magasins bio . Elle est  élaborée sur la base de  trois critères durables : relations de proximité avec les producteurs,  respect de l’environnement avec l’agriculture biologique et torréfaction locale au Centre d’Aide par le Travail de Bain-de-Bretagne (35).

Trois styles sont proposés,  chacun est  issue d’un terroir et d’une coopérative :

  • corsé (Azul Meambar du Honduras)
  • aromatique (Sidamo d’Ethiopie)
  • doux (Yungas de Bolivie) Ces paquets là sont réservés aux réseaux de magasins bio spécialisés.

Chez Terres de Café – le café frappé du jour à Paris

8 avr

Une bonne et une mauvaise nouvelle. Commençons par la mauvaise : à la campagne, les vieux de la vieille annoncent un été caniculaire… et la bonne : Terres de Café communique sur son nouveau café frappé à l’occasion de l’ouverture de sa nouvelle boutique 13 rue d’Aligre, fin avril…

Il y aura bien du café frappé à Paris, sans sucre, avec l’espresso du jour, au shaker et à la minute. Quand je sais que les boutiques Hugo & Victor se procurent leur café là bas pour leurs pâtisseries et chocolats, je n’hésite pas à le recommander très vivement en attendant d’y faire un tour.

Terres de Café
32 rue des Blancs Manteaux
14 rue Rambuteau
13 rue d’Aligre
01 42 72 33 29
 

Trois orgues à cafés installés en France

14 mar

A quantités égales de café, il existe 63 combinaisons possibles de café avec cette machine Ditting (photo au Comptoir Richard 75016 M.S.)

Enquête - La machine Ditting (Suisse) installée dans l’un des Comptoirs Richard (75016) est unique à Paris. Le prix de cette machine KDS avoisine les 12 600 €. C’est le principal frein à son développement. Deux autres torréfacteurs ont acquis un modèle à Nancy à Marché et Café et dans le Finistère à Cafés-Coïc. Une autre doit voir le jour à Valence prochainement.

"C’est à l’occasion d’une rénovation, souvent, que les torréfacteurs acquièrent l’une de nos machines", explique Julie Rouvray qui travaille pour Serpac, une société spécialisée dans le matériel de torréfaction et agent exclusif de Ditting sur la France.

Autres billets en vidéo : ici sur ce blog et sur Vin&Chère, ici et là…

Au restaurant le verre volé – un café en biodynamie de l’Arbre à café

7 mar

Meilleur que le Illy ?  Au restaurant le Verre Volé, le café est naturel, comme il se doit,  comme les nourritures et les vins servis.  Le café vient de L’arbre à café. Un torréfacteur singulier déjà référencé dans des restaurants réputés pour leurs bons produits comme vous pourrez juger par  vous même, en consultant la liste d’adresses d’un petit clic par ici….

2 €, la tasse de café excellentissime au verre volé.

Le café vendu par L’Arbre à café au restaurant Le  Verre Volé est une exclusivité, en provenance d’un village du Costa Rica, que l’on ne peut donc  gouter qu’ici.  Une démarche commerciale originale.    L’arbre à café a été créé fin 2009 par Hippolyte Courty, un passionné de gastronomie et de vins  tombé dans le café, lui aussi un beau jour… "Les cafés de L’Arbre à Café laissent une fin de bouche longue, délicate et nette. Ils ne sont donc jamais saturants ou brûlés, n’expriment aucun arôme chimique ou de caoutchouc, mais une netteté extraordinaire", écrit il sur son site. Je  cite in extenso car c’est totalement vrai. Allez donc  découvrir son site.

Sur ce restaurant très prisé par les Parigots, lire ici…

Le Verre volé, 67 rue Lancry 75010 Paris. 01 48 03 17 34

Mode d’emploi de NexPod, la capsule des torréfacteurs

14 jan

Royal Moka (Apt- Lubéron)  : rencontre au cours de l’été 2010 avec deux torréfacteurs passionnés,  Isabelle et Fabrice Cler, installés récemment dans une rue piétonne de la ville d’Apt dans le Lubéron.

Royal Moka
126 Rue St Pierre
84400 Apt
04 90 74 66 73 ‎

A Louargat dans les Côtes d’Armor, le meilleur torréfacteur de France 2010

13 nov

Vous ne saviez pas qu’il existait un Concours du meilleur torréfacteur ? C’est normal, cette année était le premier du genre. Le Comité français du café vient de le lancer à Aix-Les-Bains, les 12 et 13 septembre 2010.

Sur les 9 concurrents en compétition,  un jeune torréfacteur a remporté la mise – 9 mois d’expérience pro et 1,4 tonnes à l’année.  Stéphane Cataldi est  installé à Louargat et il utilise comme torréfacteur Probatino.

(photo extraite du blog de Stéphane Cataldi)

Ce concours 2010 comportait quatre épreuves : culture générale, reconnaissance de café vert, dégustation (cinq cafés à identifier), torréfaction en réalisant un café le plus équilibré possible.

Ainsi un pro peut reconnaître :
- Un café trop frais (jeune récolte)
- Un café rioté (goût iodé, médicamenteux )
- Un café vieux (un peu ligneux)
- Un arabica
- Un robusta

Au final il est reparti avec un tonnelet en bois décoré, de la maison Jobin avec du  Kopi Tongkonan Toraja Gunung Sesean, qui est un café d’Indonésie très  rare, "produit entièrement à la main, sélectionné grain par grain, et dont le tonnelet est taillé et peint par la famille de la tribu Toraja qui a récolté le café. Chaque tonnelet contient 1,5 Kg de café vert sous scellé, est unique et les dessins représentent la philosophie Toraja et l’humeur du moment de l’artiste ; j’espère bien un jour trouver l’explication cachée derrière ces symboles. Un jury m’indique alors que j’ai réalisé un sans faute à la dégustation et que mon mélange espresso était parmi les 2 tasses qui étaient ressorties des 9", écrit le Meilleur torréfacteur de France sur son blog.

Stéphane Cataldi  nous raconte par quelles épreuves il est passé sur son blog caffè Cataldi…

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 1  012 followers

%d bloggers like this: