Archive | 75008 RSS feed for this section

Café Time au 68 Guy Martin avenue des Champs Elysées avec un génie

23 Mar
68GuyMartin

68 Guy Martin (visité le 23 mars 2016) | photos @marisesargis

Tea Time avenue des Champs Elysées. « 15 h soyez ponctuel », recommande le communiqué de presse. Les journalistes et blogueurs  de la planète Gastronomie se retrouvent donc déjà assis bien sagement lors de mon arrivée, retardée par une erreur de numéro. Non pas 8 avenue des Champs Elysées mais 68. Un quart d’heure de retard, sans conséquence. Tourneboulée par l’annonce des attentats de Bruxelles,  comme tout citoyen du monde. Lire la suite

Restaurant Pierre Gagnaire – un p’tit café Verlet

12 Juin
8 € le café moka chez Pierre Gagnaire

8 € le café moka chez Pierre Gagnaire (visité en juin 2014).

Ecrire un billet sur le café servi au restaurant Pierre Gagnaire, et uniquement là dessus, j’avoue que c’est restrictif. Je vais donc un peu élargir le sujet. Surtout que le café n’était pas ce qu’il y avait de mieux. Un moka… certes, de qui ? Verlet ? Ah ?! C’était mieux.

sucre saveur aux armes de Pierre Gagnaire

sucre de canne savoureux aux armes de Pierre Gagnaire.

Hélas les arômes n’y étaient pas. Au pays du p’tit noir, il y a pire, bien entendu, mais tellement meilleur. Les restaurants de Thierry Marx au Sur Mesure et d’Alain Ducasse au Meurice testés dernièrement, ont su choisir une ponctuation parfaitement à la hauteur de la cuisine de haute voltige, de tables étoilées au Michelin.
C’est dit. Et le repas ?… Lire la suite

Café et chocolat noir, un duo de légende signé Verlet et La maison du chocolat

4 Fév
duo

Eric Duchossoy de la maison Verlet s’est prêté au jeu du duo avec la Maison du chocolat. Réussite 2014.

Chocolat et café… mouais.

De la maison du  chocolat et de la maison Verlet.

Ah ?!

Du chocolat noir de république Dominicaine avec une ganache gorgée de moka Sidamo  d’Ethiopie.

Ah oui ?!!

Le carré enrobe la texture lisse de la ganache au moka « Abyssinie » infusée à froid. Le rectangle abrite un praliné fameux à l’ancienne amandes-noisettes et un café moulu.

Et alors ?

Je les ai goutés lors des journées presse de la maison du chocolat.  Et bien sûr je m’y suis attardée. Ils sont équilibrés, fins, d’une belle  longueur en bouche. On y revient très vite. Une jolie tentation. Lire la suite

Trop de fruits au paradis tue le café

18 Déc
XX

Café gourmand Florio accompagné de fruits – 5,40 € Au paradis du fruit – décembre 2013.

Parfois l’urbain n’a pas trop le choix, au milieu de nulle part, cerné par Mc Donald et la brasserie tristounette, l’enseigne, Au paradis du fruit, ouvre une autre voie. Après tout la perspective d’un jus de fruits frais bien mixé lui donne une lueur d’espérance. Pour le reste, il faut se cantonner au basique.

A la fin, de ce repas tartine  sans surprise,  j’ai pourtant cru bon de tenter le café gourmand…  parce qu’il était light ! Une promesse affichée à 140 Kcalories.

Le visuel était fort aimable, et l’ ananas, le kiwi et le yaourt glacé à 0 % excellents. Mais le café, hélas,  dégoutant.

Nous vous mettons en garde, surtout de ne pas boire le café après les fruits.

Moralité : fruit ou café,  il faut choisir.

L’Apicius – un café Maison Richard

2 Déc

Grand arabica de la Maison Richard - 8 €.

 

La tasse est très très jolie. Dans cette belle adresse du VIIIème arrondissement dirigée par Jean-Pierre Vigato,  dont la cuisine est notée 17/20 au Guide Gault&Millau, c’est tout simplement un café de la Maison Richard qui conclut l’affaire.

L’été, si vous flânez du côté de la rue d’Artois, entrez donc par la grande porte, faites quelques bas dans le très très joli jardin, installez vous sur la terrasse en bois et commandez un café.

Joli moment de luxe, je vous le garantis pour 8 € quand même, mais… ce café est comme le reste,  pas mal du tout, avec une acidité plaisante qui lui donne une longueur suivie d’un goût terrible de revienzy. Adopté.

L’Apicius
Trois toques GaultMillau 17/20
20 rue d’Artois
75008 Paris

 

Au grand Hôtel Plaza Athénée – un petit café Richard

10 Juin

Pas le droit de photographier !

8 € ?! Le café Richard, servi dans une tasse en porcelaine au fil d’or, accompagné d’un copieux verre d’eau minérale, et de vieux carrés de chocolats noirs fanés ; 8 €,  le ticket d’entrée dans un palace,  pour être bien calé dans un fauteuil et passer une demi-journée à travailler des dossiers, en retrait de  l’avenue Montaigne, au grand calme…

En guise de salle d’attente ou de piqure parisienne totalement exotique, je dis…  pourquoi pas ? mais  si l’on passe outre, l’aspect revêche de la petite dame en tailleur serré, qui vous place autoritairement avec un œil de professionnelle de la toise.

Le café n’est pas mauvais, assez plaisant. Et finalement, après avoir dégluti dix fois en ayant aperçu sur la carte  la coupe de champagne à 25 € (Laurent Perrier), on se dit que le prix aurait pu être bien pire.

Au restaurant Le chemin des vignes – café Lavazza

24 Fév

Bon rapport qualité prix, ce café noir et crémeux signé Lavazza (dosettes) à 2 € (note 8/10).

 Courue le midi par les employés du quartier, la table du Chemin des Vignes logée en plein centre de la capitale, est la  succursale du caviste Yves Legrand installé à Issy les Moulineaux.

Frédérick Lafont, le maitre de céans de la boutique-restaurant, ne néglige aucunement ce point d’orgue final.

Bien serré dans sa petite tasse ronde  en verre, le café crémeux à souhait arrive à la bonne heure pour revigorer son petit bonhomme cravaté,  appelé à sa réunion de 14 h.

En savoir plus sur la cuisine… Vin&Chère.

Chemin des vignes (caviste-restaurant)
7, rue Pasquier 75008 Paris
Tél. 01 42 65 39 86
Réservation recommandée
Métro : Madeleine

Les Comptoirs Richard forment des ambassadeurs du bon café

3 Fév

Patricio Zambrano, expert en café intronise un groupe de futurs ambassadeurs du bon café... une jolie initiative des Comptoirs Richard à Paris !

Reportage – La maison Richard a démarré ses Ateliers d’initiation à l’univers du café en  novembre 2010. La séance du mercredi 2 février 2011 était déjà bien rodée.  Une dizaine de personnes, hommes, femmes, de tous âges se sont retrouvées réunies autour d’une grande table devant  Patricio Zambrano, expert en café. Muni de ses planches  photos, cet Equatorien a donné,  avec une grande clarté, les principales clefs d’entrée afin de mieux choisir son grain de café :

Les arômes des grains torréfiés accompagnent le cours de lexposé, grâce à la machine électrique posée au milieu de la table.

  • l’origine  précise, la seule indication du pays est insuffisante, la région, la nature du sol, l’ombrage, le producteur, ainsi l’on apprend que la polyculture avec des arbres fruitiers (bananiers…) cultivés au milieu des caféiers apportent de meilleurs résultats ;
  • l’altitude (cafés plus acides etaromatiques) ou la plaine ;
  • la méthode sèche (plus de goût à cause de la fermentation)  ou la méthode lavée afin d’extraire les fèves de la cerise ;
  • l’âge de la récolte, il faut demander « la dernière récolte » pour un maximum de goût ;
  • la torréfaction par un bon professionnel, si le café vert a trois odeurs, le café torréfié se déploie en 300 mots descripteurs.

Beaucoup de questions fusent pendant que la dégustation est en train dêtre préparée.

Évidemment, toutes ces informations engagent à se rendre chez un bon torréfacteur, mais  de toute façon, comme l’a fait remarquer l’un des invités, les consommateurs de grains de café n’ont plus le choix, les grandes surfaces ne proposent  plus de paquets de grains de café….

La plupart des élèves auraient apprécié de comparer les  systèmes Senséo, Nespresso… mais les capsules Nespresso proposent des assemblages exclusifs, incomparables.

1,5 milliard de tasses de café sont consommées chaque année dans le monde.

Café de gauche (espresso), du centre (piston), de droite (filtre).

Notre dégustation a comparé trois cafés réalisés avec une même origine  Costa Rica « Tarrazu » (arabica) au moyen de trois outils différents : espresso, piston, filtre.

Chacun a pu définir ses préférences.

  • L’espresso plus typé s’adresse aux amateurs de saveurs corsées et de mousse aromatique ;
  • Le piston donne un maximum de gras et plait à ceux que l’amertume rebute

    La méthode au piston produit le café le plus gras.

  • Le filtre reste toujours plus suave et délicat mais bien trop plat pour les accros de l’espresso.
 
Les Ateliers Richard,

Cook & Coffee (75008), lespace démo de Kenwood et DéLonghi. REPORTAGE PHOTOS / M.S.

au Cook & Coffee
3 rue Paul Cézanne 75008 Paris
DuMétro : Miromesnilrée : 1 h 30
Réservation : 01 53 75 44 44
 
reportage photos M.S.
 

Au restaurant Pomze à pommes – café Lavazza

28 Jan

Une grande tasse à l’ancienne pour le café du Pomze facturé 2,65 € en janvier 2011.

Pom pom pom,  le restaurant Pomze cuisine la pomme,  sert une ribambelle de cidres et de poirés remarquables.

La sommelière japonaise indique avec précision tout au long du repas pourquoi servir ce cidre du pays d’Othe (Yonne) sur cette entrée  ci et pourquoi ce cidre du Pays d’Auge (Normandie) sur cette viande là… et le café ?

Finesse exquise pour cet arabica servi dans une tasse à la porcelaine délicate,  « Ce café a été servi par Naoko« , prend soin d’afficher l’addition.

L »espresso arabica du restaurant Pomze est un Lavazza.  Encore un bon point pour cette excellente adresse parisienne qui fête ses sept ans d’existence.

« An apple a day keeps the doctor away… », affiche sur l’addition ce restaurant dédié à la gastronomie du verger.

La pomme dans lassiette et le verre du Pomze.

Pomze
109 boulevard Haussmann
75008 Paris
Tél : 01 42 65 65 83
%d blogueurs aiment cette page :