Archive | 75016 RSS feed for this section

Trois orgues à cafés installés en France

27 Juin

A quantités égales de café, il existe 63 combinaisons possibles de café avec cette machine Ditting (photo au Comptoir Richard 75016 mars/2011 M.S.)

La machine Ditting (Suisse) installée dans l’un des Comptoirs Richard (75016) est unique à Paris. Le prix de cette machine KDS avoisine les 12 600 €. C’est le principal frein à son développement. Deux autres torréfacteurs ont acquis un modèle à Nancy à Marché et Café et dans le Finistère à Cafés-Coïc.

Il n’y en aura pas de nouvelles, car la société Ditting a arrêté de stopper la production.

« C’est à l’occasion d’une rénovation, souvent, que les torréfacteurs cherchaient à acquérir l’une de nos machines, mais le coût de la machine a pénalisé les demandes, la société a arrêté la production », explique Julie Rouvray qui travaille pour Serpac, une société spécialisée dans le matériel de torréfaction et agent exclusif de Ditting sur la France.

Autres billets en vidéo : ici sur ce blog et sur Vin&Chère, ici et là…

Exclusif  – Mise à jour le  27/6/2014

Au comptoir Richard – un orgue à cafés assemble votre choix de cafés

10 Mar

Reportage – Merci à la Maison Richard de m’avoir accueillie dans son Comptoir,  au 143 rue de la Pompe à Paris. J’y ai appris que chacune des sept boutiques a une spécificité.  Celle de Patrice Guigue, le responsable est d’autoriser le client à venir tout exprès composer son assemblage,  le sien propre, sorti de son coeur, de sa tête,  du hasard, de savants calculs. C’est au choix, totalement libre.  La machine suisse Ditting, unique à Paris pour le moment,  trône comme une statue majestueuse à six têtes devant le comptoir. Les têtes sont des silos qui contiennent chacun une pure origine de café. Il y en a six exactement.

  1. Moka Yrgacheffe, intense et explosif avec ses notes de jasmin et de fruits secs.
  2. Guatelamala Antigua Panchoy, complet, aromatique, notes de miel et de fruits rouges.
  3. Sumatra Mandheling, typé, boisé, sans acidité, racé, exotique.
  4. Rwanda, Nyamagabe, fruité (fruits rouges), complexe.
  5. Costa Rica Tarrazu, expressif, ample et suave, notes de fruits rouges et de cacao.
  6. Papouasie Nouvelle Guinée « Sigri », acidulé, massif et gourmand notes de chocolat.

Les trois caféologues de la maison ont imaginé sept assemblages auxquels on peut se fier en confiance.

Café doux : moitié de 1 et moitié de 2.

Café fort : 40 % de 2, 40 % de 3 et  20 % de 4.

Café du matin : 33 % de 2,  33 % de 5 et 34 % de 3.

Café du soir : 40 % de 1, 30 % de 4,  15 % de 5 et 15 % de 6.

Mon assemblage manque de corps, mais cest moi qui lai fait 🙂 (photo M.S).

Viennent encore d’autres assemblages inspirés pour le café exotique et enfin le café des arts et le café des écrivains (aromatique à souhait)

Mais le plus sympathique est de vous laisser carte blanche devant la machine. C’est extrêmement amusant de doser vos propres compositions.

La mienne d’ailleurs n’était pas terrible, je l’avoue, sur la variation acidulée que j’aime en général, mon choix de mélanger 70 % de 6 et 30 % de 5 a donné au final un café insipide à boire comme une tisane le soir avant de se coucher.  Mais de constater que ce jus là manquait de corps et  d’arômes m’a beaucoup éclairé sur l’équilibre d’un bon café… Bravo à toute l’équipe pour cette initiative  parisienne. L’offre reste encore unique dans la capitale . En province, quelques  indépendants sont équipés, je mène l’enquête pour vous dire où très bientôt…

Comptoir Richard
143, rue de la Pompe
75016 Paris
Tél : 01 47 55 01 47
%d blogueurs aiment cette page :