Tag Archives: L’arbre à café

Au Saturne en 2016, un nouveau cru du Brésil de l’Arbre à Café

21 Juin
XXXXXX

Au Saturne, un café du Brésil de l’Arbre à café (Visité une 2de fois en juin 2016) | photo : boncafeparis.

Quatre ans après son ouverture en 2012, le Saturne méritait bien,  une petite visite.  Et comme justement je traversais le quartier de la Bourse vers le Palais Royal dans ce quartier du 2ème arrondissement riche en adresses gastronomiques que j’ai beaucoup écumé il fut un temps. Furtivement, j’ai tiré la lourde porte vitrée. Et découvert… la fin du service. Quelques clients encore attablés paresseusement. Retrouvé le nid douillet toujours  insoupçonnable de la rue. Nombreux sont ceux qui doivent revenir sur leurs pas après avoir dépassé la discrète façade. Mais une fois entré dans l’enceinte, vous n’avez plus aucune envie d’en repartir tant l’endroit est spacieux et vivifiant. Lire la suite

La divine tasse à café espresso d’Hippolyte Courty de l’Arbre à café

26 Oct
XXXX

la rondeur cache le secret de la crème.

Couleur mate. Agréable à la vue comme au toucher. Sensuelle, la tasse présente ses courbes parfaites. Aucun angle. Rien n’accroche. Une simplicité qui avant de se livrer à exiger  beaucoup de réflexion.

De la même manière qu’un verre à vin, qui, en fonction de sa forme,  peut embellir ou massacrer la meilleure cuvée, la tasse à café est essentielle à la dégustation du café espresso. Cet objet-ci cache un secret.  Le fond de la tasse est parfaitement rond quand la majorité des modèles sont plats. La crème peut ainsi se former à la surface et demeurer plus longtemps. Lire la suite

L’infusion détrône le café au restaurant Le Meurice d’Alain Ducasse

13 Fév
café de l'arbre à café février 2014

Un café de L’arbre à café servi serré – février 2014 // photos. M.S.

Un instant de grâce vécu au restaurant Le Meurice à Paris.

Alain Ducasse vient de reprendre les rênes de la grande maison après Yannick Alléno parti pour de nouvelles aventures plus terroir.

Dans ce palace parisien, où la truffe noire, le homard et le ris de veau se bousculent à la carte,  le café se décline en deux versions.

Au bar, est servi un café Malongo, dont le style  international, s’avère passe-partout, pour 10 € malgré tout, on peut s’abstenir ou opter pour un Spritz au champagne. Lire la suite

Le conte de noël du Jacu bird à l’Arbre à Café

14 Déc
10 rue du Nil en face de Frenchie

Le sapin de l’Arbre à café, 10 rue du Nil 75002 Paris//  2013

Victoire ! J’ai pu arracher Mr K. à ses travaux pour  l’emmener à la boutique de l’Arbre à café. Rue de Réaumur, un parfum euphorisant soufflait sur nos pas,  qui, imperceptiblement, devenaient de plus en plus rapides. Les embruns de l’école buissonnière. L’appel du grand large.  Le ciel était bleu, l’air vif, la chape de pollution au dessus de nos têtes invisible.  Devant le 10 de la microscopique rue du Nil,  des tasses à café blanches pendaient aux branches du sapin. Pas de doute, nous étions arrivés. La boutique d’Hippolyte Courty, le proprio, le barista, le dénicheur de cerises rares, l’expert en café, bref Monsieur Hippolyte,  était disponible, aucun  autre client.   Juste la charmante demoiselle permanente en ces lieux, qui me reconnut. Lire la suite

Dimanche 9 juin rue du Nil à Paris, grimpez à l’arbre à café

5 Juin

Hippolyte Courty devant sa boutiqueC’est la fête dimanche 9 juin 2013,  rue du Nil (entre midi et 17 h).  Hippolyte Courty ouvre sa nouvelle boutique de l’Arbre à Café avec ses voisins,  restaurant bar à vins  Frenchie, Terroirs d’avenir & Sapiens.  Que du bon avec des gens sympathiques.

Au programme… dit son communiqué :

« Rien que des bonnes choses : la cuisine inventive de Greg et de son équipe de choc en cuisine (découvrir le dernier né de la famille Frenchie : la streetfood de Frenchie to Goles), les   quilles géniales de Laura, Caroline & Aurélien, les fruits & légumes plein de saveurs d’Alex & Sam de Terroirs, le cochon de lait d’Andrei, les sashimis de Teshima, les bouquets colorés de Stéphane, le café intense d’Hippolyte… »

L’Arbre à Café
10, rue du Nil
PARIS 75002

Le Galopin – le café a changé

4 Mar

XXXXXXXXXX
« Côté Est, non loin de Belleville, dans le 10ème arrondissement, la rue Sainte Marthe se présente comme un nouvel îlot de la gastronomie parisienne aux accents populaires. Celle-ci pousse comme la mauvaise herbe, là où l’on s’y attend le moins. Il y a comme une ambiance de franche camaraderie entre les commerçants, nouvellement implantés dans cette enclave, copains comme cochon, qui passent régulièrement une tête ébouriffée, de temps à autre, chez les uns et les autres, le casque à la main ».  (billet complet sur www.vinetchere.fr). Lire la suite

Le Jacu Bird, café prédigéré du Brésil de l’Arbre à Café – présenté par Henrique Sloper le producteur

19 Juin

Dans la soucoupe, les cerises agglomérées déféquées par l'oiseau noir...

Le Jacu Bird est un café prédigéré vendu par Hippolyte Courty de l’Arbre à café, dont je vous ai déjà parlé dans un précédent billet. Un café prédigéré ? Ingurgitée au stade de maturité optimum par des oiseaux noirs de la taille d’un faisan, la cerise ressort du tube digestif en ayant amorcé une fermentation. Le producteur ramasse les cerises, les nettoie, le jour même, les traite… Ce passage par les voies naturelles de l’oiseau confère à ce café une saveur incomparable. Vraiment ? vraiment ! L’ensemble est complexe, aromatique, avec une acidité qui porte les arômes loin devant, c’est extrêmement long en bouche. A goûter au restaurant Saturne à Paris, voir billet ici.

Henrique le producteur (à gauche) et Hippolyte, le torréfacteur barista, deux princes du café...

Hippolyte Courty est également un excellent barista, félicité par le producteur Henrique Sloper de Araùjo, qui répondait vendredi 17 juin 2011 aux questions de quelques invités à La cave de l’insolite (75011) à Paris, avant de se rendre à Vinexpo.
Henrique Sloper de Araùjo, comme vous pourrez le découvrir dans cette interview vidéo ci-dessous, est devenu un ami de Nicolas Joly (producteur d’un vin de Loire fameux, Savennières, en culture biodynamie). Ce dernier l’a convaincu de se convertir à la culture en biodynamie dans sa ferme boisée, Camocim organics, située dans l’Etat de Victoria. Avec Claudio Corallo Chocolate, producteur de chocolat, Henrique figure parmi les  rares producteurs, non vignerons, membre du groupe Renaissance des appellations (biodynamie).

Il nous parle aussi de  2011, année particulièrement riche en éclipses et tourmentée sur le plan énergétique…

Camocimorganic.com
Rod. BR 262 km 91 – Aracê Pedra Azul
29278-000 Domingos Martins – ES – Brasil
+ 55 27 3248-1154

Un café du Brésil rare de l'Arbre à café. Sur 120 tonnes produites par la ferme d'Henrique, seulement 1000 kilos de Jacu Bird. photo M.Sargis.

Au restaurant Chateaubriand – un café prédigéré l’Arbre à café

30 Mar


Si vous voyez quelque part un café signé L’arbre à café, allez y en confiance. Le créateur de cette marque récente, Hippolyte Courty est un torréfacteur globe trotter qui ne vend que des crus extraordinaires. Il rencontre les producteurs, et voyage, c’est rare dans la profession. Ses grains sont vendus en exclusivité : une variété, une plantation.

Cette dégustation impromptue s’est faite chez son ami le chef basque, Inaki Aizpitarte, au restaurant Chateaubriand, 129 avenue Parmentier 750011 Paris. Comme il était un peu en retard, j’ai pu profiter de l’ambiance de ce lieu encore fermé à la clientèle, à cette heure de sieste. Le restaurant n’ouvre que le soir ;   les uns et les autres œuvraient sans ce soucier de moi, et je me sentais petite souris dans les coulisses d’un théâtre à quelques heures du lever de rideau.

L’un est arrivé pour s’affaler directement sur une banquette et rattraper quelques heures de sommeil en retard, sans se soucier de la musique rythmée qui s’élevait malgré tout ; un autre prenait les appels laissés sur le répondeur – tout était déjà réservé au premier service de 19 h30, mais libre au second de 21 h 45 – ; le chef passait une tête, de temps en temps, affairé à deux pas, au dauphin, sa seconde adresse, ouverte le midi ; puis, un fournisseur d’épices a passé une tête les yeux encore embrumés par l’Afrique, quittée il y a peu de temps, a t il expliqué ; puis, une  personne a ouvert à la manivelle le lourd rideau de fer, et alors quelques clients ont osé franchir le seuil pour réserver un soir, en prenant patience.

Hippolyte est arrivé en s’excusant de son retard, avec son gros carton de café sous le bras et ses trois cafés arabicas prédigérés,  des cafés uniques, les plus chers du monde et aux saveurs incomparables. Les cerises de ces cafés là ont été digérées par des animaux sauvages (civettes ou oiseaux selon l’endroit) puis, une fois rejetées par l’animal, ont été récupérées, lavées, séchées torréfiées par l’homme. Une phase de fermentation amorcée sur ces cerises  confèrent des arômes et des saveurs très recherchées des amateurs de cafés, quand l’animal est resté sauvage et a su se nourrir de cerises bien mûres. Dans les élevages indonésiens aujourd’hui les civettes Kopi Luwak sont mises en cage, mais les cerises de café avec lesquelles l’homme les nourrit, sont hétérogènes et gâchent ensuite les liqueurs que l’on peut obtenir avec – une seule plantation en Indonésie travaille encore avec le Kopi Luwak sauvage.

Dès le premier café, j’ai failli tomber à la renverse tant la délicatesse, l’équilibre entre les quatre  saveurs acide,  sucrée, salée, amère,  l’amplitude et la longueur en bouche m’ont paru insolites. La sensation se fait attendre, puis monte, se développe  et porte loin. 12 € la tasse ? Oui ! trois fois oui, mais où ça ?

Un restaurant qui vend ce type de café prédigéré par un animal sauvage à ce prix là doit se munir d’un moulin à café spécial, soigner sa machine, expliquer au client… bref être vraiment motivé par le produit. Cela démarre doucement à Paris. Pour Hippolyte,  ce sont des cafés de méditation, à boire le soir, et qui calment…  c’est vrai.

Le café Joyau d’Unna de L’arbre à Café (Inde un café prédigéré de civettes – production mondiale de 14 kilos en biodynamie)
à goûter au Chateaubriand
dans le menu accord mets et vins
129 avenue Parmentier
75011 Paris

Autres cafés en vente sur : www.l’arbreacafé.com
Jacu Bird (du Brésil un café prédigéré par des volatiles sauvages, les Jacus, plantation en biodynamie) et le Lacu Ten (du Timor-Oriental un café prédigéré par des civettes, plantation certifiée bio),etc.

Au restaurant le verre volé – un café en biodynamie de l’Arbre à café

7 Mar

Meilleur que le Illy ?  Au restaurant le Verre Volé, le café est naturel, comme il se doit,  comme les nourritures et les vins servis.  Le café vient de L’arbre à café. Un torréfacteur singulier déjà référencé dans des restaurants réputés pour leurs bons produits comme vous pourrez juger par  vous même, en consultant la liste d’adresses d’un petit clic par ici….

2 €, la tasse de café excellentissime au verre volé.

Le café vendu par L’Arbre à café au restaurant Le  Verre Volé est une exclusivité, en provenance d’un village du Costa Rica, que l’on ne peut donc  gouter qu’ici.  Une démarche commerciale originale.    L’arbre à café a été créé fin 2009 par Hippolyte Courty, un passionné de gastronomie et de vins  tombé dans le café, lui aussi un beau jour… « Les cafés de L’Arbre à Café laissent une fin de bouche longue, délicate et nette. Ils ne sont donc jamais saturants ou brûlés, n’expriment aucun arôme chimique ou de caoutchouc, mais une netteté extraordinaire », écrit il sur son site. Je  cite in extenso car c’est totalement vrai. Allez donc  découvrir son site.

Sur ce restaurant très prisé par les Parigots, lire ici…

Le Verre volé, 67 rue Lancry 75010 Paris. 01 48 03 17 34

A ma Cave Fleury à Paris – le café des zapatistes du Chiapas

18 Fév

Un café du Chiapas de rebelles zapatistes mexicains qui ne laisse aucune épine en bouche | 18/2/2011.

Comment relier le Chiapas avec Gaillac en passant par la Champagne ? Allez toquer chez Morgane Fleury et vous verrez comment l’équation est possible…

Encore une adresse poétique parisienne,   en pleine rue Saint Denis à Paris. Ma cave Fleury offre un havre de paix, une suspension du temps, une parenthèse pour rêver devant une coupette de champagne ou un bon café.  Encadré  par un fruitier bio, où s’entassent les paniers à livrer, et de Twinjie,  temple du brunch qui fait courir les jeunes parigots, ce caviste tout bio ne détonne pas. Morgane Fleury tient la boutique. Fille d’un vigneron champenois , Jean-Pierre Fleury, réputé pour être passé à la biodynamie à la première heure et dont les très nombreuses cuvées de champagnes ravissent d’année en année les amateurs, Morgane  ne référence que des as.

Echanges Solidaires 21 ter rue Voltaire 75011 Paris

Les amoureux de  la  coupette de Champagne, à toute heure, à un rapport qualité prix excellentissime à Paris, noteront en rouge l’adresse sur leurs tablettes.

En bonne hôtesse, Morgane ne néglige pas le café, tout aussi excellent.  Forcément, il ne ressemble à aucun autre, et venait  du Mexique en 2011,  via le 11ème arrondissement de Paris ; de l’association Echanges solidaires et est produit par des zapatistes du Chipas.

Les  grains de Gaillac au chocolat des Cazottes (Cordes sur ciel).

Ce café 100 % arabica est servi avec trois  grains de raisins de Gaillac enrobés de chocolat (distillerie Cazottes, le Tonneau des saveurs à Cordes sur Ciel) – un cadeau original garanti.  Ils sont tellement bons que vous repartirez avec un sachet. Ici on ne référence que les amis… et on ne sait plus très bien s’il faut dire « tu » ou » vous » en quittant Morgane.

En 2014, Morgane annonce qu’elle sert aussi le café de l’Arbre à Café, son voisin, rue du Nil, le must à Paris.

Ma cave Fleury by Morgane Fleury
« Cave éco-logique »
177 rue Saint Denis
75002 Paris
Tél : 01 40 28 03 39
Métro : Réaumur Sébastopol
%d blogueurs aiment cette page :