La capsule Cap’Mundo nous relie à nouveau au torréfacteur

11 Sep


Depuis mars 2013, Cap’Mundo, sert environ deux cents torréfacteurs  en capsules de café toutes prêtes. Les cinq recettes sont conçues à Bordeaux par un maître de café. La torréfaction se réalise dans le Nord de la France. Olivier Brivois, le créateur de la marque avait déjà innové fin 2010, en lançant les capsules vides Capsul’ine, à remplir soi même, pour les clients des torréfacteurs rebelles au système fermé de Nespresso.

Ce grand amateur de petits noirs avait envie de partager sa passion pour le café  torréfié lentement afin d’extraire les notes les plus subtiles tout en adoptant le côté pratique de la capsule inventée par Nespresso et en continuant à s’enivrer des fragrances des maisons des torréfacteurs. Un pari concluant. Les cinq recettes sont réussies, avec deux préférences pour le café Ebène et le bio. Enfin, une alternative à Nespresso.

Ces capsules se vendent exclusivement dans les brûleries et les épiceries fines entre 0,29 € et 0,31 € l’unité. Voir la liste sur le site de la marque.
Source : conférence de  presse du 11/09/2013.

Publicités

Une Réponse to “La capsule Cap’Mundo nous relie à nouveau au torréfacteur”

Trackbacks/Pingbacks

  1. La capsule Cap’Mundo nous relie à nouveau au torréfacteur | Kawateachoc - décembre 4, 2013

    […] See on boncafeparis.wordpress.com […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :