Le Linizio Lungo de Nespresso dévoilé à l’hôtel Crillon

12 Fév
Linizio café du matin pas chagrin

Vous ne le sentez pas mais l’haleine de café était bien là elle aussi…  photo montée,  debout dans le décor Nespresso, entourée par deux charmants  figurants.

Une présentation presse des nouveautés 2013 de Nespresso à l’hôtel Crillon à Paris qui fait naître des impressions paradoxales. 

Allez on l’écrit ou on ne l’écrit pas ce petit billet ?  Fin janvier 2013,  Nespresso invitait les journalistes à l’hôtel Crillon afin de présenter ses dernières nouveautés. Dans cette suite luxueuse décorée d’une vraie cheminée éternellement froide, où  le feu brûle pour de faux, en image, devant une place de la Concorde d’un blanc hivernal, non loin d’ un romantique lit à baldaquin, le petit monde de la presse magazine se bousculait. Un jeune couple en peignoirs accueillait le trainard,  l’invitait à poser une fesse sur le lit, afin de découvrir  le dernier cru de Nespresso justement imaginé  pour le matin. Vous commencez à deviner… c’est de la communication suisse. Tout est réglé sur du papier à musique. A chaque question posée, l’attachée de presse, charmante au demeurant,  répondait inlassablement avec un large sourire d’aise « Tout est dans le dossier« . Tintin n’a qu’à aller raccrocher son imper au vestiaire. Et une photo… c’est possible  ? « Dans le dossier, vous avez un CD avec tous les visuels… » La lassitude tombe pour moins que ça sur nous les Homo Mediatus, drôle d’animaux, rieurs et joyeux  quand nous griffonnons sur nos carnets et sentons un objectif contre notre plexus solaire, mais affligés et repliés sur nous mêmes, dès que l’on nous bâillonne avec des réponses toutes faites sans possibilité de nous évader du  chemin tout tracé. Je l’ai donc gouté ce dernier grand cru Lungo machinchose, avec sa capsule à la jolie couleur orange comme l’agrume ensoleillé du matin – ce n’est pas dans le dossier ! – mais bon c’est l’évidence, ce café est fait pour être bu au petit déjeuner.

Capsule Lingo

Capsule Linizio avec sa couleur orange qui réveille.

Un assemblage d’arabicas du Brésil et de Colombie – ça oui c’est de l’info de  dossier de presse. Sur le coup sans doute étais je d’humeur chafouine avec cette avalanche d’attentions prodiguées à la chaîne. Je ne l’ai pas trouvé terrible, ce treizième assemblage, aqueux, sans arômes enveloppants  pour rêver. Puis, le lendemain, je l’ai gouté à nouveau à la maison vers 11 h. ?! Le café s’était métamorphosé, fin, soyeux, sans l’ombre d’une amertume   mais avec un  joli tonus tout en élasticité. Je me suis rendue. Oui, d’accord,  je l’écrirai ce billet. Au détour j’ai glané des informations, moins sexy, sur le recyclage des capsules. De l’info pratique comme la journaliste que je suis les aime : fraîches, impromptues. L’attachée de presse  affûtée pour l’info « shopping », devait aller chercher dans un autre dossier « Corporate ».  » Demain ça ira ? ».  Nous vous en reparlerons.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :