Sur le plan écologique, l’important est le mode de culture du café pas l’appareil

10 Mai

Ecobilan d’un café –  Les amateurs de café devraient se tourner vers un café portant un label de développement durable. Le choix du café influence davantage l’écobilan que le choix entre capsules, machine à café automatique ou café filtre d’après Roland Hischier,  chercheur à l’Empa (Material Sciences &Technology)  qui a examiné à la loupe l’écobilan des capsules de café comparé  à des machines à café automatique, des cafetières italiennes, des filtres à café et des cafés solubles pour établir un écobilan simplifié. «Le choix  du café est dans tous les cas ce qui est le meilleur pour l’environnement», synthétise Roland Hischier.

Selon  le caractère plus ou moins intensif des méthodes culturales et de l’utilisation de machines (diesel pour les tracteurs), d’engrais et de pesticides, les données environnementales du café varient fortement. « Dans le pire des cas, la culture du café est responsable de près des 70% de la charge environnementale d’une tasse de café et dans le meilleur des cas d’à peine encore un pour-cent », selon l’Empa.

Source : Communiqué de l’EMPA.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :